mercredi 16 janvier 2019

Banlieuserie


Je me souviens
Le bonheur
De sauter par-dessus une grille
Avec mes amis,
De passer de la rue bien connue
Au Far West.
Je n’ai jamais oublié
Le goût épicé
De ces cavalcades
Où l’on franchissait gentiment
L’interdit

La Bergerie est un rêve d’enfant
Une Banlieuserie

Une simple grille
Comprimait  notre imaginaire
Provoquait notre curiosité,
Une fois de l’autre coté
Nous étions dans notre jardin
Et nous étions des héros
Et on s’amusait
Et on avait des histoires géniales
A raconter
A se raconter
On bricolait nos propres mythes

C’est de là que vient la bergerie
Cette Banlieuserie

Pour la Bergerie
Ce sont des chèvres et des brebis
Qui ont passé la grille
Après on a fait passer les gamins
Et toute la famille a suivi
Tout a été possible
Grâce à un pas de coté

Ça c’est une Banlieuserie
Une Bergerie aux Malassis


  Il y a les histoires des anciens des anciennes
De Bagnolet
Qui ont connus leurs friches,
Qui les ont remplies de leurs dadas,
Stock-car et biquettes
Aux buttes à Morel*,
Echappées belles
Dans les vergers.

Nos ainés ont inventé les Banlieuseries
Ils viennent aussi à la Bergerie

Il y aura eu
Les jeux
L’innocence des enfants
Qui deviendront vieux
Et se souviendront
Des Biquettes des Malassis
De cette cabane en bois
De cette ferme
Sur le chemin de l’école
De cette ferme
Sœur de leur Ecole

Ça c’est la Bergerie des Malassis
Une Banlieuserie

Comme c’est bon de passer
De l’autre côté de la grille rouge,
Rue Raymond Lefebvre,
Ou simplement de passer devant.
Même si la porte est ouverte
Il y a ce parfum d’inconnu,
Et à coup sûr l’écho
De l’heureuse transgression
Originelle
Qui distille encore, des années plus tard,
Des vapeurs de liberté
De solidarité

La Bergerie est une oasis au bord de la route
Une Banlieuserie

Aujourd’hui,
On nous dit
De faire passer La Bergerie
Par-dessus la grille …
Dans l’autre sens …
Ça veut dire quoi ?
Rentrer dans les clous ?
Non. Impossible.
Nous n’éteindrons pas le feu
Tant il nous réchauffe

Banlieuserie


Passer la grille dans l’autre sens …
Non, non et non
Comment on fait Ça ?
On ne le fait pas
Tout simplement
Nous nous sommes battus contre ça.
La Bergerie restera là
Elle ne bougera pas.
Vous comprenez ?

Banlieuserie

Elle ne bougera pas,
Comprenez,
Malgré les travaux, les destructions,
Qui mettent fin à la merveilleuse idylle
D’une petite ferme et d’une école maternelle,
Qui réunissait de concert
Les cris de joie des enfants
Et les bêlements des animaux

Banlieuserie

L’idylle
D’un quartier
Et d’un lieu qui a su à la fois lui ressembler
Et l’étonner,
Le prolonger,
Merci, merci,
Aux habitants des Malassis,
Nous ne sommes pas mal ici

Banlieuserie

La Bergerie ne bougera pas,
Malgré les tonnes de bétons
Qui vont coulées
Sur le sol vivant et unique de La Bergerie,
Sur les souvenirs des grands des petits
Elle restera là,
Dans toutes les mémoires.
Vous comprenez maintenant ?




La Bergerie est une Banlieuserie de plus, entrée dans l’histoire des Malassis.. Elle n’en sortira pas, elle restera toujours du bon côté de la grille. La Bergerie restera là où elle est, puisqu’elle va disparaître…Eh oui, c’est logique ; la Bergerie est, et n’est pas, une chose. Elle restera là, comme un spectre, puisque nous n’avons pas le droit au patrimoine, à moins que …Puisque sa condition est l’oubli, à moins que ….
Nous irons franchir d’autres grilles, immatérielles et matérielles. Il faut rester enfant, les adultes font de plus en plus flipper … il faut des lieux pour tous. Notre principale réussite a été celle-là : Intéresser et accueillir tant de personnes différentes  de tous âges. Merci, à tous et toutes, de ne pas nous avoir laissés seuls, nous avons été ensemble, c’est notre talent et notre force. L’esprit, son nom aussi peut être «  La Bergerie des Malassis », resteront là, à l’adresse imaginaire du 9 rue Raymond Lefebvre. Nous tenterons un nouveau rêve, une nouvelle Banlieuserie, tiens, c’est pas mal comme nom … La Banlieuserie … on verra.

Mais l’histoire de la Bergerie n’est pas encore finie ! Regardez bien les affiches dans la rue … bientôt des rendez-vous, pour vous présenter tout ce qui s’est dit avec la mairie, ce qui est acté et ce sur quoi nous voulons encore des précisions. D’autres rendez-vous aussi pour écouter de la musique ensemble, pour tricoter, pour se réchauffer autour du feu, pour que, du haut de notre plateau, nous ayons le sentiment d’agir positivement sur notre époque, avec des banlieuseries et des surprises !!!!!!!!!!!!




Aucun commentaire: